Le motdu président

Chers Commandeurs, chers Amis du Vin de Bordeaux,

Vous êtes sur le site du GCVB qui a été entièrement refondu pour être en harmonie avec les attentes légitimes que vous avez pu nous faire connaitre.

Il est refondu prenant en compte les facilités de travail que peut nous procurer l’internet aujourd’hui. C’est ainsi que les inscriptions pour le congrès mondial qui aura lieu du 16 au 18 Septembre 2020, se font uniquement en accédant à la partie privative du site.

Cette partie privative vous est réservée. Elle doit être un rempart à toute démarche commerciale, c’est la raison pour laquelle on ne peut y accéder qu’avec un nom d’usage et un mot de passe. Elle contient de nombreuses informations attendues par la majorité d’entre vous.

Toutes suggestions qui pourraient nous être faites en vue de l’amélioration du site sont les bienvenues.

La mise en ligne du site www.gcvb.fr a nécessité de nombreuses heures de travail. Nous mettons tout en œuvre pour qu’il soit dynamique et permette un échange entre vous et le Grand Conseil, entre vous Commandeurs, entre vous et les hommes et les femmes de la vigne et du vin de Bordeaux.

Au sein du GCVB, d’autres projets ont vu le jour :

·         rénovation de nos locaux, la dernière couche de peinture date de plus de 20 ans,

·         organisation du Congrès Mondial 2020, congrès que devrait réunir plus de 400 personnes venant du monde entier

·         mise en place avec l’Ecole du Vin de la semaine réservée à un « Educateur » par commanderie,

·         et surtout maintenir le contact direct avec les Commanderies comme nous avons pu le faire ces dernières années.

Mon mandat de 3 ans comme Grand Maître du Grand Conseil du Vin de Bordeaux prend fin le 17 octobre prochain. Hubert de Bouärd sera sans nul doute élu comme Grand Maître au cours du prochain Conseil Privé. Hubert de Bouärd développera en son temps les thèmes présentés ci-dessus.

Si presque 40 années d’amitié m’ont fait apprécier les moments passés en compagnie d’Hubert, plusieurs fois nos routes professionnelles se sont croisées. A cette occasion, j’ai pu mesurer le professionnalisme d’Hubert, son abnégation dans le service apporté aux autres malgré les vicissitudes que cet engagement peut engendrer. Je resterai toujours disponible auprès de lui pour assurer une bonne transition dans la fonction de Grand Maître qu’il va assumer.

Il pourra aussi compter sur Caroline Delaroche, colonne vertébrale et gardienne de l’histoire du GCVB  depuis plus de 17 années, sur Anne-Marie Capdemourlin qui intervient ponctuellement, notamment sur le site internet et bien sûr, sur les membres du Conseil Privé.

Je me retire donc, riche des réelles relations d’amitié que j’ai noué avec beaucoup d’entre vous, des rencontres uniques qui deviendront évidemment plus rares, mais soulagé car malgré la fierté que l’on peut éprouver à gérer une association comme le GCVB, c’est quotidiennement qu’il faut être présent, disposer d’une grande disponibilité au détriment de la famille, de ses propres affaires…

Si c’était à refaire, je le referais, seule la limite d’âge imposée à la fonction ne me le permettra pas. Mais, il n’y a pas de limite d’âge pour assurer Hubert de mon complet soutien, modeste contribution à sa fonction d’Ambassadeur de l’excellence de nos Vins de Bordeaux.

Chers Commandeurs, chers Amis, ce n’est qu’un au-revoir !

Bordeaux, toujours Bordeaux.